Le stationnement

Le stationnement est une manœuvre qui peut être complexe et demande une certaine maîtrise de son véhicule. Voici nos conseils conduite sur les particularités du stationnement !

Quelles sont les règles du stationnement ?

Le stationnement répond à certaines règles en agglomération et hors agglomération. Il est primordial de bien connaitre les grands principes de cette manœuvre, afin de remporter tous les points qui y sont dédiés dans la notation du permis de conduire. Les voici:

  • Vous n’êtes pas prioritaire
  • Vous devez rouler à l’allure du pas
  • Vous devez observer à 360 degrés autour de votre véhicule pendant la manoeuvre

Les différents types de stationnement

Il faut dans un premier temps faire la différence entre le stationnement et l’arrêt du véhicule. L’arrêt c’est une immobilisation momentanée de la voiture. Son conducteur est toujours à son bord ou à proximité immédiate, et le moteur est souvent allumé. L’arrêt dure au maximum quelques minutes. De courte durée, il peut avoir différents objets comme un chargement, ou  la montée ou descente de passagers dans la voiture.
A l’inverse, le stationnement peut être de longue durée et le moteur du véhicule est coupé. Le stationnement se fait dans des emplacements spécifiquement prévus, et doit respecter son environnement. Ainsi, le véhicule ne doit gêner ni la circulation, ni les usagers de la chaussée, à défaut de faire l’objet d’une contravention.

Réussir son stationnement

Le stationnement comporte des règles spécifiques. En effet, il est impossible de se garer partout, et certains principes sont prévus par le code de la route. Les règles sont différentes que le véhicule soit stationné en agglomération ou hors agglomération.

En agglomération

En agglomération, de façon générale les emplacements de stationnement sont prévus par des lignes au sol.

Une voie à double sens :

- Stationnement à droite dans le sens de circulation, le long de la chaussée (le stationnement à contre-sens est interdit)
- Stationnement dans des parkings ou places prévues à cet effet au moyen de lignes au sol

Une voie à sens unique :

- Stationnement à droite ou à gauche, le long de la chaussée
- Stationnement dans des parkings ou places prévues à cet effet au moyen de lignes au sol

Hors agglomération

Une voie à double sens :

- Stationnement sur l’accotement à droite dans le sens de la circulation. Il est autorisé à gauche seulement s’il n’est pas possible à droite
- Stationnement dans des parkings ou places prévues à cet effet au moyen de lignes au sol

Une voie à sens unique :

- Stationnement à droite ou à gauche sur l’accotement
- Stationnement dans des parkings ou places prévues à cet effet au moyen de lignes au sol

Pour tout stationnement, certaines règles doivent être appliquées par le conducteur :

- Tirer le frein à main
- Enclencher une vitesse lors d’un stationnement dans une pente
- La nuit, en l’absence d’éclairage municipal, allumer ses feux de position

Qu’est ce qui est interdit ?

La réglementation routière interdit certains stationnements et arrêts, ou en module la pratique. Il faut être vigilant aux panneaux et panonceaux sur la chaussée qui vous donnent des indications spécifiques à certains emplacements.

Les arrêts et stationnements sont interdits panneau stationnement et arrêts interdits

C’est un panneau circulaire rouge et bleu peint d’une croix qui interdit les arrêts et stationnements dans une zone délimitée, jusqu’à la prochaine intersection. Une ligne jaune au sol va avoir le même rôle d’interdiction.

ligne continue


Seuls les arrêts sont autorisés
panneau arrêts autorisés

C’est un panneau circulaire rouge et bleu barré d’une seule ligne rouge, qui interdit les stationnements uniquement jusqu’à la prochaine intersection. La ligne jaune discontinue donne les mêmes informations au conducteur.


Les stationnements sont abusifs
La législation française et européenne du code de la route considère qu’un stationnement devient abusif au-delà de sept jours consécutifs au même emplacement. Dans certaines municipalités, la durée peut même être inférieure ! 

Les arrêts et stationnements gênants et dangereux
Pour des raisons de visibilité, d’accès, de confort des autres usagers, certains arrêts et stationnements sont considérés comme gênants, voire dangereux :

  • Au niveau d’une intersection ou d’un virage
  • Sur les trottoirs
  • Sur les passages piétons
  • Sur les voies de bus ou pistes cyclables
  • Sur les bandes d’arrêt d’urgence
  • Devant une entrée d’immeuble ou garage
  • Sur les emplacements de livraison

Emplacements réservés à certains usagers

Les règles du stationnement impliquent que certaines places soient réservées à une catégorie d’usagers. De manière générale, situées dans les centres-villes, ces places visent à faciliter l’accès à la circulation à ces personnes. 
Ainsi, on peut penser aux stationnements handicapés, qui exigent un espace plus important, pour permettre au conducteur de sortir son fauteuil roulant par exemple, et être au plus près de l’établissement visé. Il en est de même pour les livraisons, qui nécessitent un emplacement proche des commerces, leur permettant d’effectuer leur tâche sans pour autant gêner la circulation. De même, les deux roues bénéficient d’emplacements spécifiques, de plus petites dimensions, et ayant pour objectif de limiter un stationnement désorganisé.

Aménagements et équipements liés au stationnement

Les places de stationnement sont également réglementées concernant leur gratuité ou non, mais également leur temps d’utilisation, en fonction des différentes zones. Ces nombreuses contraintes doivent être connues des automobilistes afin de stationner en tout régularité. De manière générale, ces règles existent pour faciliter le flux, et éviter que certains usagers ne profitent des emplacements trop longtemps !
Ainsi, des droits de stationnement existent, et les conducteurs doivent s’en acquitter auprès d’horodateurs disponibles sur la chaussée. Le montant de la place est variable en fonction de sa durée et de la zone. Dans certaines zones très passantes, et centres-villes, les emplacements sont limités à seulement quelques minutes, et les automobilistes doivent alors justifier du respect de cette règle grâce à l’utilisation d’un disque de stationnement. Enfin, des zones de circulation encore plus importantes interdisent tout stationnement, et autorisent simplement des dépose minute afin de permettre simplement aux conducteurs de déposer ses passagers. C’est la cas dans les aéroports et gares par exemple. Des PV de plus en plus importants viennent sanctionner sévèrement ces manquements.

Stationnez, il n’y a rien à voir !

Connaître les règles du stationnement fait partie des fondamentaux de la conduite ! L’apprenti conducteur doit être capable de maîtriser correctement son véhicule pour démarrer et s’arrêter en respectant la législation, en agglomération et hors agglomération. 
Ainsi, qu’il soit en train de prendre et quitter son véhicule, ou encore de procéder au chargement de son véhicule, le conducteur doit continuer à observer rigoureusement son environnement au moyen des contrôles visuels. Lors de l’examen du permis de conduire, il faut  être capable de reproduire les différentes manœuvres à connaître, en respectant les grands principes de la conduite écologique.