Contrôles visuels

Les contrôles visuels sont essentiels pour pratiquer une conduite sécuritaire. Faisant parti des premiers conseils conduite prodigués par le moniteur d’auto-école à son élève, les contrôles visuels ont pour objectif d’appréhender toutes les informations utiles sur la chaussée. Ainsi, entre reconnaître la signalisation routière au premier coup d’oeil, et s’informer sur l’état de la circulation routière à tout moment, ces contrôles sont fondamentaux pour adopter une conduite responsable.

Comment effectuer ses contrôles visuels correctement ?

Les contrôles visuels peuvent être de différentes natures, et servent aussi bien à connaître la signalisation routière au cours d’un itinéraire, qu’à contrôler la circulation routière, notamment lors d’un changement de direction. Réalisés au moyen du rétroviseur central, des rétroviseurs latéraux, et des vitres de la voiture, il est impératif d’apprendre à assimiler toutes les informations sur la chaussée pouvant faciliter le trajet du conducteur.

Etre attentif à la signalisation

Les contrôles visuels servent avant tout à être attentif à la signalisation. Entre signalisation permanente, et signalisation temporaire, le conducteur doit être capable au moyen de ses contrôles visuels de reconnaître les panneaux, et signalisation horizontale au sol, au moindre coup d’œil, pour prendre les bonnes décisions. Bien connaître son code de la route, et réussir à reconnaître les messages envoyés par les panneaux au moyen des contrôles visuels, permet d’assimiler immédiatement les règles à respecter sur la chaussée.

Angle mort

Les contrôles visuels traditionnels, au moyen des rétroviseurs et des vitres, ont malheureusement leur limite, et l’apprenti conducteur va être très rapidement sensibilisé à ce qu’on appelle l’angle mort. Il s’agit en fait d’une zone strictement définie qui reste inaccessible au champ de vision du conducteur. Ainsi, contrôler son angle mort réclame de tourner la tête vers la gauche ou vers la droite, pour avoir accès à cette zone et la contrôler directement. Cet angle mort se situe concrètement entre la porte du passager arrière et la porte avant. C’est un contrôle indispensable à effectuer au moment où le conducteur change de direction ou effectue une manœuvre par exemple. 

Zone d’incertitude

Apprendre à partager l’espace routier est l’un des principes de base enseigné à l’apprenti conducteur dès ses premières leçons. Savoir se comporter sur la chaussée, tout en adaptant son comportement à celui des autres usagers, est essentiel pour adopter une conduite sécuritaire. En effet, certains usagers sont imprévisibles, et dans une zone d’incertitude le conducteur doit être encore plus vigilant sur ses contrôles visuels. La zone d’incertitude correspond à un espace de rencontre entre usagers, où l’effet de surprise est plus important pour le conducteur, et réclame sa vigilance accrue. Par exemple une zone d’incertitude peut être un centre-ville, où le conducteur d’une voiture est confronté à des usagers vulnérables et imprévisibles tels que les piétons et cyclistes, mais également des bus et tramways.

vue pilote

L’exploration visuelle

Développer l’exploration visuelle au cours des leçons de conduite est essentiel pour devenir un conducteur responsable. Ainsi, même si le sens de l’observation est inné et propre à chacun, les leçons de conduite permettront de développer le sens alerte du conducteur, afin de se tenir prêt au moindre événement surprenant sur la route, et réussir à adapter son comportement pour y faire face. Observer tout ce qui se passe à l’intérieur, et à l’extérieur du véhicule, fait de l’apprenti un conducteur prudent. Mais pas de panique, car avec l’expérience des années, certaines explorations visuelles deviendront de véritables réflexes.

Bien effectuer ses contrôles visuels pour réussir son permis de conduire !

C’est un sujet qui préoccupe particulièrement les inspecteurs du permis de conduire : le respect des contrôles visuels. Ainsi, durant l’examen pratique du permis de conduire, l’examinateur portera un intérêt particulier à vos contrôles. Afin qu’il n’ait aucun doute sur leur réalisation, n’hésitez pas à les exagérer un tant soit peu, pour vous assurer tous les points du système de notation prévus à cet effet.