Fondamentaux de la conduite

Une fois le Code de la route en poche, le candidat au permis va débuter ses leçons de conduite. Au-delà des enseignements théoriques acquis, le moniteur d’auto-école va lui enseigner des conseils conduite essentiels, pour être indépendant sur la route, et réussir son permis de conduire.

Quels sont les fondamentaux de la conduite à intégrer ?

La parfaite maîtrise des fondamentaux de la conduite est essentielle pour réussir son examen du permis de conduire ! Ces enseignements de base dispensés lors des cours de conduite font parti des axes de notation de l’inspecteur du permis de conduire. Ainsi, savoir passer correctement ses vitesses, prendre un virage à gauche en toute sécurité, ou encore braquer, sont autant de manoeuvres parfois laborieuses à intégrer pour un jeune conducteur. Au fur et à mesure des leçons, ces fondamentaux deviendront des réflexes, et feront de l’apprenti un conducteur responsable, prêt à passer son examen du permis de conduire !

Passer les vitesses et rétrograder

Passer les vitesses et rétrograder est l’un des premiers enseignements inculqués par le moniteur d’auto-école. Dès sa première leçon de conduite, le candidat va en effet apprendre à utiliser son boitier de vitesse en même temps que la pédale d’embrayage. Ce premier apprentissage peut être perçu comme difficile pour certains, et la concentration est de mise. Mais rassurez-vous car caler arrive à tout le monde, il ne faut donc pas se décourager pour autant, car la persévérance paiera !

Tenir son volant

Dès lors que l’on apprend à maîtriser la vitesse de son véhicule, bien tenir son volant est fondamental ! Ainsi, réussir à conduire en ligne droite, ou courbe, en gérant parfaitement la trajectoire de son véhicule, permet d’assurer la sécurité de tous sur la chaussée, en évitant les franchissements de lignes et les risques de collision. La prise à deux mains, en position 10h10 est la position idéale pour assurer un bon maintien de son véhicule.

Ajuster son allure

Maîtriser la vitesse de sa voiture, c’est savoir ajuster son allure en fonction des situations auxquelles on est confronté sur la chaussée. Ainsi, en fonction des conditions de circulation, mais bien entendu en respect avec les limitations de vitesse du Code de la route, la vitesse du véhicule doit être maîtrisée par son conducteur. Cela permet de toujours garder le contrôle de sa voiture en cas d’imprévu sur la chaussée.

Franchir un sens giratoire

Les routes sont parsemées d’intersections, et savoir franchir un sens giratoire consiste à respecter un ensemble de règles bien précises. En ralentissant à son approche et en adaptant sa conduite, l’apprenti doit apprendre à se positionner correctement sur la chaussée, et respecter les priorités d’accès au rond-point.

Quand et dans quelles conditions freiner ?

Apprendre à freiner aux moments adéquates est tout aussi important que de savoir augmenter l’allure de son véhicule. Ainsi, le moniteur d’auto-école enseigne à son élève quand et dans quelles conditions freiner avec des exercices pratiques. Ainsi, à titre d’exemple, freiner permet de ralentir l’allure de sa voiture, mais également de respecter un STOP ou un feu tricolore, voire encore de céder le passage à un autre véhicule.

Tourner correctement à gauche

Le Code de la route impose une circulation à droite sur le réseau routier français, et dans la plupart des pays européens. Or, changer de direction au cours de son trajet est récurrent, et implique de savoir tourner correctement à gauche. En effet, en tournant à gauche, cela implique généralement de traverser la voie venant dans l’autre sens. Cela réclame donc de bien se positionner sur la chaussée pour signifier son intention avec prudence, et ne pas gêner les autres usagers. Mais aussi de contrôler à gauche et à droite, pour la sécurité et/ou la priorité en fonction du code de la route.

rond point sécurité et priorité

Savoir se rabattre sur une voie

Sur les routes à plusieurs voies, comme l’autoroute, il n’est pas toujours évident de savoir se rabattre sur une voie au bon moment. Or, en fonction des situations, pour faciliter le passage des autres usagers ou encore changer de direction, il est indispensable d’apprendre à se replacer au bon endroit sur la chaussée. Ceci implique de bien contrôler ses rétroviseurs et angles morts, et d’estimer une distance et une vitesse.

rétroviseur droit

Braquer et contre-braquer

En changeant de direction, un conducteur doit maîtriser les fondamentaux de la conduite que sont les manœuvres de braquer et contre-braquer. Ainsi, qu’il s’agisse de tourner à droite ou à gauche, ou encore d’effectuer un stationnement, un apprenti conducteur doit apprendre à modifier la direction de son véhicule en braquant ou contre-braquant son volant jusqu’à atteindre son maximum d’inclinaison.

mains sur le volant

Angle de braquage

Lors du mouvement du braquage et contre-braquage, au moment d’un créneau notamment, l’apprenti conducteur apprend à maîtriser l’angle de braquage. En effet, braquer son véhicule répond à l’exigence d’un angle précis, qui permet de gouverner totalement sa trajectoire, en ajustant au même moment sa vitesse.

Angle de dérive

Moins connu, l’angle de dérive va pourtant de pair avec l’angle de braquage. Il s’agit en fait d’une force latérale réactive au moment du braquage, et qui va lutter contre la force centrifuge. Concrètement c’est une force opposée qui permet de maintenir le véhicule dans sa trajectoire, et se situe au niveau des roues. En bref, l’angle de dérive définit la différence observée entre la direction prise par les roues, et la trajectoire du véhicule finalement remarquée.

Différence entre chevauchement et franchissement

Au cours de sa trajectoire, un jeune conducteur doit faire la différence entre chevauchement et franchissement, qui représentent des infractions dans le cas d’une ligne blanche continue. Ces deux actions n’impliquent pas les mêmes sanctions au regard du Code de la route. En effet, il y a franchissement lorsque le véhicule se déporte intégralement sur la gauche, et ce comportement strictement interdit représente une infraction de 4e classe et le retrait de 3 points du permis. Le chevauchement c’est lorsqu’une partie du véhicule seulement est déportée, et le conducteur encourt alors une amende de 4e classe avec un retrait d’1 point seulement sur son permis. Bien entendu n’importe laquelle de ces deux actions le jour de l’examen, vous ajournerai immédiatement, alors prudence.

Montées et descentes dangereuses

Les montées et descentes dangereuses impliquent une conduite particulièrement prudente. En effet, en montée, il faut savoir maîtriser parfaitement sa pédale d’accélération, alors qu’en descente, c’est la pédale de frein qui va permettre de gérer l’allure de sa voiture en fonction du dénivelé. Il est essentiel d’adapter ainsi son comportement aux conditions de circulation, et de rester toujours vigilant aux véhicules derrière et devant soi.

route en pente

Impact des revêtements des pneus et des routes sur la conduite

La force de motricité d’un véhicule est dépendante de sa bonne adhérence à la chaussée. Ainsi, l’impact des revêtements des pneus et des routes sur la conduite est incontestable. En fonction de leurs états respectifs, et de la qualité de leur contact, la conduite en sera améliorée ou altérée. Il faut noter que les intempéries sont un élément extérieur qui va venir dégrader la qualité de l’adhérence, et exigent la plus grande prudence de la part des usagers.

Se reposer régulièrement pendant un long trajet

La fatigue est le responsable numéro 1 des accidents de la route. Par conséquent, se reposer régulièrement pendant un long trajet est essentiel pour conserver sa vigilance accrue, et détenir les bons réflexes en cas d’imprévu sur la chaussée. De plus, il est prouvé que se dégourdir les jambes toutes les 2 heures permettrait de lutter contre l’endormissement naturel du corps humain. En cas de grosse fatigue, il ne faut pas hésiter à faire une sieste, avant de reprendre la route plus sereinement. 

homme endormi sur son volant

Différents styles de conduite

Même si l’enseignement dispensé aux futurs conducteurs est globalement le même, chacun adopte avec le temps des mauvaises et bonnes habitudes, révélatrices des différents styles de conduite sur la chaussée. Entre la conduite sportive de certains, la conduite plus prudente d’autres, voire la conduite écologique des plus responsables, tous les styles sont dans la nature !

Survirage

Le phénomène du survirage apparaît généralement en cas de pluie ou de gel, et implique le glissement de la voiture en pleine manœuvre de virage, pouvant provoquer une sortie de route. Cette technique, surnommée « drift », est très recherchée sur les circuits automobiles pour les sensations fortes qu’elle procure. Mais en pratique, ce patinage des roues doit être parfaitement maîtrisé, pour éviter l’accident de la route et réussir à remettre efficacement sa voiture dans l’axe.

Maîtrisez-vous tous les fondamentaux de la conduite ?

Bien maîtriser les basiques de la conduite est essentiel pour réussir son permis de conduire et observer une conduite respectueuse et sécuritaire sur la chaussée. Combinés avec une parfaite connaissance du Code de la route, le candidat au permis de conduire est alors prêt à passer son examen.