Manœuvres à connaître

Lors de l’examen du permis de conduire, l’inspecteur demande au candidat de réaliser deux manœuvres obligatoires, qui seront notées chacune sur 1 point. Ainsi, dès les premiers cours, l’apprenti conducteur recevra des conseils conduite spécifiques sur le maniement de ces manœuvres.

Quelles sont les manœuvres à maîtriser pour le permis de conduire ?

Les manœuvres à connaître font partie des acquis exigés lors du passage du permis de conduire. Le futur conducteur devra donc s’exercer, au cours de ses leçons de conduite, à les apprendre et les perfectionner, pour remporter tous les points qui y sont accordés. 

Ainsi, en dehors des 3 manœuvres de stationnement classiques, que sont le stationnement en épi, en bataille et en créneau, l’apprenti conducteur doit maîtriser 4 autres manœuvres fondamentales.

Marche arrière en ligne droite

Même si la marche arrière en ligne droite semble être une manœuvre très simple à réaliser, elle exige malgré tout la mise en place de contrôles fondamentaux pour une validation de l’épreuve. Ainsi, la marche arrière en ligne droite ne peut pas se faire partout, et à tout moment. Dans tous les cas, cette manœuvre réclame une importante vigilance, pour ne pas constituer un danger pour les autres usagers de la chaussée. En restant bien centré sur la voie, se positionner pour regarder vers l’arrière, puis actionner son clignotant, et reculer lentement en effectuant des contrôles réguliers autour du véhicule.

Demi-tour

Très pratique lorsqu’on commet une erreur de trajet, le demi-tour est une manœuvre qui peut être demandée lors du passage du permis de conduire. Demi-tour, c’est en fait changer de sens de circulation, et la manœuvre peut être variable en fonction du type de route sur laquelle vous vous trouvez. Certains panneaux sur la chaussée interdisent cette manœuvre dans un périmètre défini, il faudra donc y rester attentif. De même, en principe sur une route à sens unique, le demi-tour est prohibé. 

panneaux sens unique et demi-tour interdit

Dans les autres situations où la chaussée est suffisamment large, le conducteur doit s’assurer de bénéficier d’une ligne discontinue au sol qui autorise son franchissement. Puis, en effectuant les contrôles adéquates, il positionne son clignotant à gauche en braquant, puis contre-braque le volant à droite en reculant, jusqu’à se retrouver correctement aligné sur l’autre voie.

Arrêt de précision

Également considéré comme une manœuvre de base à maîtriser par l’apprenti conducteur, l’arrêt de précision consiste à arrêter totalement son véhicule à un endroit précisément désigné par l’inspecteur du permis de conduire. C’est ainsi le principe du freinage, précis et justement dosé, qui va être contrôlé au cours de cette épreuve. Cette manœuvre sert à appréhender la proximité d’un STOP ou d’un feu tricolore.

Marche arrière en courbe

Dernière manœuvre obligatoire de l’examen du permis de conduire : la marche arrière en courbe. Difficile à maîtriser, elle va exiger de l’exercice de la part du candidat pour la réussir parfaitement. Sur le même principe que la marche arrière en ligne droite, cette manœuvre présente cependant la particularité de se dérouler sur une route au tracé plus ou moins courbe. La difficulté est donc de bien appréhender la forme courbe de la chaussée, en reculant doucement, et en effectuant les contrôles adéquates.

Maîtrisez-vous vos 7 manœuvres obligatoires ?

Lors de l’examen du permis de conduire, l’inspecteur va vous demander de réaliser 2 manœuvres parmi les 7 obligatoires. Alors même s’il choisit lui-même la première, il vous invitera à sélectionner la deuxième. Ainsi, veillez à ne pas vous mettre vous-même dans l’embarras et privilégiez une manœuvre simple, que vous contrôlez parfaitement, afin de remporter tous les points nécessaires à cette étape cruciale de l’examen.