Les démarches pour passer le permis de conduire

Pour passer le permis de conduire, les étapes à franchir et les nombreuses démarches peuvent être un obstacle pour certains candidats. Cours de code, examen, puis leçons de conduite et enfin passage du permis de conduire… Mais ce n’est pas tout ! Si vous souhaitez tout connaitre du système d’attribution, de renouvellement du permis de conduire, financement, ou encore de validité à l’étranger, c’est par ici que ça se passe : car oui, un petit descriptif des démarches n’est pas de trop pour s’y retrouver !

apprentis effectue ses démarches de chez lui

Tout savoir des démarches liées au permis de conduire

Les questions autour du permis de conduire sont nombreuses pour les candidats. Et pour réussir à passer cet examen avec le plus de sérénité possible et surtout démarrer un apprentissage de la conduite dans le calme, il est essentiel de leur apporter toutes les réponses. Fonctionnement du permis à points, spécificités du nouveau permis de conduire, stage de récupération des points… Chez Roule Raoule, on vous dit tout !

Attribution, retrait et récupération des points : comment ça marche ?

Lorsqu’il passe l’examen du permis de conduire, le candidat peut consulter les résultats de l'épreuve pratique du permis de conduire en ligne sous 48h. Lorsque la mention est favorable, c’est que le permis a été attribué. Vous disposez alors d’un permis probatoire de 6 points, et vous récupérez 2 points par an. Vient alors un nouveau défi : garder votre permis de conduire. Et pour cause… certaines infractions sur la route ne pardonnent pas, et entrainent un retrait de points immédiat. Car oui, que vous possédiez plusieurs permis (permis moto, permis voiture, permis poids lourd…), vous avez bel et bien 12 points au total, et pas un de plus !
Les forces de l’ordre, pour sanctionner les comportements dangereux, peuvent retirer des points aux conducteurs, lorsqu’ils réalisent des infractions liées au code de la route. En fonction de l’infraction qui a été commise, le nombre de points retiré varie. Vous pouvez alors perdre jusqu’à 8 points en cas de cumul de plusieurs infractions ! Oui, ça peut aller très vite…
Mais la bonne nouvelle, c’est que si vous pouvez perdre beaucoup de points, vous pouvez aussi en récupérer. En cas de non-infraction durant un certain délai, vous pourrez bénéficier de la récupération automatique des points. Alors, si vous perdez 1 seul point lors de l'infraction, il vous sera possible de le récupérer dans un délai de 6 mois sans infraction.
Si l'infraction appartient à la catégorie 1, 2 ou 3, les points vous seront restitués après un délai de 2 ans sans infraction. Et lorsque l'infraction appartient à la catégorie 4 ou 5, il faudra être plus patient : les points vous seront restitués après un délai de 3 ans sans infraction.
Pour retrouver vos points, pourrez également passer un stage de récupération de points. Vous n’aurez alors pas à attendre les délais cités plus haut. Ce stage dure deux jours et est animé par un psychologue et un expert en circulation routière. Vous serez alors sensibilisé aux dangers et aux conséquences liés au non-respect du code de la route.
Pour comprendre où vous en êtes dans vos points, vous pouvez demander un relevé d’information intégral : émis par la préfecture, il figure sur ce document toutes les infractions commises en détail, ainsi que votre solde de points !

Financer son permis de conduire

Les personnes ayant recours à des crédits bancaires pour réussir à financer leur permis de conduire ne sont pas rares. Afin d’aider les jeunes à financer leur permis, l’Etat et les collectivités ont mis en place plusieurs aides. Parmi elles, les candidats peuvent bénéficier du permis à 1€ par jour. Il s’agit en réalité d’un prêt, dont les intérêts sont pris en charge par l’état : le coût du permis est alors largement diminué. Pour pouvoir profiter de cette chance, le candidat doit avoir entre 15 et 25 ans, vouloir passer son permis A ou son permis B, et il faut que ce soit la première fois qu’il se présente à l’épreuve du permis.
Si vous remplissez toutes les conditions, ça roule pour vous ! Sinon, pas de panique, il y a d’autres solutions ! Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier de l’aide financière accordée par Pôle emploi, accordée aux personnes qui passent le permis B uniquement.
Enfin, vous pouvez également faire financer votre permis de conduire par un OPCA, grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF). Il sera bien entendu nécessaire de prouver que la demande de permis de conduire est une condition pour que vous puissiez remplir les missions qui vous sont demandées dans votre contrat de travail !

La demande de permis de conduire international

Au sein de l’Europe, le permis de conduire français est valide absolument partout. Vous n’aurez pas à réaliser de démarches administratives particulières pour pouvoir vous déplacer dans cette zone du monde.
Souvent, hors Europe, le permis de conduire français donne également la possibilité aux conducteurs de circuler les trois premiers mois d’un séjour à l’étranger. Mais pour rouler dans certains états, vous devrez vous munir d’un permis international. Pour l’obtenir, c’est très simple ! Pas besoin de vous engranger à nouveaux dans les nombreuses démarches du permis français : il s’agit d’une simple formalité administrative à réaliser auprès de la préfecture ou sous-préfecture, qui consiste à traduire votre permis dans plusieurs langues.
Pour réaliser votre demande, vous aurez besoin :

  1. D’une carte d’identité
  2. De votre permis de conduire français
  3. De deux photos d’identité
  4. Du formulaire Cerfa de demande de permis international dûment complété (que vous pouvez télécharger en ligne)

Cette démarche est gratuite, et votre permis de conduire est alors valable trois ans ! Passé ce délai, ou en cas de perte ou de vol, vous pourrez redemander sa délivrance en réalisant à nouveau la même démarche.
Et si vous souhaitez circuler en France avec un permis étranger non européen, les règles à suivre sont différentes : vous êtes libre d’utiliser votre permis pour un court séjour (inférieur à 185 jours), ou durant vos études, sous conditions. Si vous vous installez en France, votre permis de conduire est reconnu en France pendant 1 an (après le délai des 185 jours). A l'issue de ce délai, vous devrez obligatoirement échanger votre permis contre un permis français.

Le prix du permis de conduire

On le sait, passer l’examen du permis de conduire est devenu presque indispensable pour évoluer dans la vie et trouver un travail. Et pourtant, nombreux sont les potentiels candidats qui se laissent rapidement refroidir par le prix du permis de conduire. Et pour cause : le coût moyen d’un permis B s’élève à 1804 euros !
Ce tarif en calme plus d’un, et vous en faites peut-être d’ailleurs partie. Alors, pour rendre l’examen de conduite accessibles à tous, chez Roule Raoule, on a décidé de ne pas faire les choses à moitié, et de taper du poing sur la table. On a alors divisé le prix du permis de conduire presque par deux. Au final, vous ne payez que 700 euros pour le passer ! Alors, même si vous n’êtes pas éligible aux aides dont on vous parlait plus haut, ce n’est pas grave : votre plus grande aide, c’est notre permis de conduire par cher !

Les informations indispensables liées le permis

Le document du permis possède une durée de validité de 15 ans. Cette mesure a été mise en place avec l’arrivée des nouveaux permis de conduire en 2013. Elle s’adresse alors aux permis qui ont été délivrés après cette date, mais aussi au permis roses déjà en circulation. L’objectif ? Harmoniser, petit à petit, les différents permis de conduire européens.  En outre, vous devez également noter que le permis de conduire peut contenir des mentions additionnelles. Il peut s’agir de restrictions pour causes médicales (vision, prothèses, audition, restriction au trajet de jour, restriction géographique, conduite sans passager, restriction de vitesse, restriction d’alcool, restriction de conduite sur autoroute, restriction de conduite sans remorque). Mais les mentions additionnelles peuvent aussi être relatives au véhicule, tels que des aménagements nécessaires (système de vitesse, embrayage…), ou d’ordre administratif. Et pour tout savoir du permis de conduire, voici quelques chiffres clés ! Les jeunes entre 16 et 25 ans représentent 85% des candidats. Et ce qu’il faut retenir, c’est que 60% des aspirants au permis reçoivent la fameuse mention favorable : un beau taux de réussite dans l’histoire du permis de conduire, qui devrait en motiver plus d’un !

Le permis de conduire avec Roule Raoule

Symbole de liberté et d’indépendance pour les jeunes, le permis de conduire est vécu comme une grande étape ! L’objectif : trouver une auto-école qui apporte les meilleurs conseils conduite et une pédagogie exemplaire, pour être certain de passer haut la main l’examen du permis de conduire. Et ça, Roule Raoule l’a bien compris. En plus de vous accompagner dans l’apprentissage de la conduite, nous vous accompagnons dans toutes vos démarches ! Quel que soit le type de permis que vous passez, nous somme là pour vous guider dans vos démarches et vous donner tous les renseignements utiles autour de la voiture et autour de la moto : le permis facile, chez bien chez nous !