Le permis provisoire

Parmi les types de permis de conduire, on retrouve l’indispensable permis provisoire. Véritable document officiel permettant aux jeunes conducteurs de prendre la route sitôt leur examen en poche, il revêt cependant de nombreuses spécificités.

A quoi sert le permis provisoire ?

Le permis provisoire est un document officiel, appelé certificat d’examen du permis de conduire (CEPC), obtenu par un jeune conducteur à l’issue de son examen pratique. Lui donnant l’autorisation d’emprunter le réseau routier immédiatement son examen validé, il s’agit cependant d’un titre provisoire.

Définition du permis provisoire

Après avoir passé son examen pratique, l’apprenti conducteur peut consulter son résultat sur le site de l’ANTS près de 48h après. Si son résultat est favorable, alors il peut télécharger son certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) et prendre la route dès qu’il le souhaite en attendant l’arrivée de son titre officiel. 

En effet, la production d’un permis de conduire peut plusieurs semaines. On considère qu’en moyenne il faut attendre près d’un mois pour recevoir son titre officiel. Or pendant ce temps, le candidat pourra conduire légalement, en présentant son CEPC aux autorités lors d’un éventuel contrôle routier.

Quelles sont ses caractéristiques ?

Ce papier officiel correspond en fait à la grille de notation qui a été remplie par l’inspecteur au cours de l’examen pratique. Ainsi, représentant une grille détaillée des points forts et des points faibles du candidat au cours de son inspection, le document doit cependant contenir la mention favorable. En effet, la mention défavorable signifie que l’apprenti conducteur a échoué à son examen, et ne pourra pas prendre la route avant de repasser son permis de conduire. Son CEPC lui servira alors d’axe de travail lors de ses prochains cours de conduite. 

Mais attention, car le CEPC en cas d’examen favorable n’est valable que 4 mois, à compter de la date d’examen ! En pratique, ce délai limité dans le temps est censé suffire à la production et l’envoi du titre officiel au jeune conducteur.

En quoi est-ce différent du permis classique ?

Dans les faits le permis provisoire n’est pas différent du permis classique ! Il s’agit juste d’un document officiel transitoire, mais qui accorde les mêmes droits, et les mêmes obligations à l’apprenti conducteur. 

Le permis provisoire est cependant à rapprocher du permis probatoire, puisqu’il intègre les mêmes caractéristiques propres à un jeune conducteur. Ainsi, le capital de points est de 6, et non de 12. De même, un jeune conducteur est astreint à des limitations de vitesse réduites.

Vous avez obtenu votre permis provisoire ?

Vous venez de passer votre examen pratique ? Votre résultat sera disponible sur internet sous 48h, et vous pourrez télécharger votre permis provisoire pour rapidement profiter de la conduite en autonomie s’il est favorable ! De manière générale l’ANTS met un mois pour produire et envoyer le titre de permis définitif au jeune conducteur.