Attribution, retrait et récupération de points

Obtenir son permis de conduire déclenche chez certains une véritable euphorie ! Mais prudence, puisqu’une fois muni de son désiré titre de conduire, ce n’est pas pour autant que tout sera permis sur la route. En effet, la moindre entorse au Code de la route donne lieu à un retrait de points sur votre permis de conduire. Ainsi, quelles sont les différentes démarches liées aux points du permis ?

Attribution de points : quel est le fonctionnement du permis de conduire ?

Entre attribution, retrait et récupération de points, il est parfois difficile de s’y retrouver dans le fonctionnement du permis de conduire. La sécurité routière ne plaisante pas avec la sécurité sur la chaussée, et le Code de la route prévoit des règles strictes en matière de retrait et de renouvellement de points. 

Par principe, un permis de conduire contient 12 points. Les jeunes conducteurs, en permis probatoire, débutent leur vie de conducteur avec seulement 6 points. Le capital de points est donc assez faible, et il convient de rester prudent. Car dès lors que l’on a perdu son capital, on perd par conséquent son titre ! Ainsi, après avoir commis une infraction, et subi un retrait de points sur son permis de conduire, comment procéder pour les récupérer ?

 

lettre 48n

Stage de récupération de point

La solution qui permet de récupérer efficacement des points perdus sur son permis de conduire, c’est le stage de récupération de point. Se déroulant sur 2 jours, ce stage vise à sensibiliser les conducteurs sur l’importance de la sécurité routière. 

Dispensant ainsi des cours de prévention théorique, le stage de récupération de points permet aux conducteurs ayant commis une infraction de récupérer 4 points. Mais prudence, car seulement un stage par an peut être réalisé ! Ainsi, même si cela peut être rassurant de pouvoir récupérer quelques points, seul un respect irréprochable du Code de la route vous permettra de conserver votre permis de conduire.

Renouvellement automatique des points

Lorsqu’on a commis une infraction au Code de la route, le conducteur reçoit une contravention assortie d’un retrait de points sur son permis de conduire. Or, tout conducteur se demande au bout de combien de temps se fait le renouvellement automatique des points perdus ! 

Les points vont se renouveler de manières différentes selon le type d’infraction commise, et le type de permis dont dispose le titulaire, c’est à dire normal ou probatoire. Ainsi, en fonction de la gravité de l’infraction, un plus grand nombre de points sera retiré, et ils seront également renouvelés plus lentement. 

Voici les règles de renouvellement des points : 

Relevé d’information intégral

Lorsqu’on ne sait plus trop où on en est de son capital de points, consulter son relevé d’information intégral peut être fort utile ! En pratique, il s’agit d’un document officiel qui liste toutes les infractions commises, ainsi que les retraits de points associés. Les éventuels stages de récupération de points y sont également notifiés, de même que les suspensions et annulations de permis. 

En bref, c’est un véritable historique de votre comportement routier ! Mais le principal est que le relevé d’information intégral précise le solde actuel de points sur le permis, suivi de la mention valide ou invalide, qui permet de savoir si le titre de transport est encore légal ou non.

relevé intégral

Vous avez un solde de points faible sur votre permis de conduire ?

Détenir un solde faible de points sur son permis de conduire signifie qu’il est urgent de revoir son comportement sur le réseau routier, pour conduire en toute sécurité et en respect avec le Code de la route !  N’hésitez pas à effectuer un stage de récupération de points, pour augmenter votre solde, et suivre les conseils des instructeurs.