Informations liées au permis de conduire

Le permis de conduire est un examen populaire qui concerne près des 2/3 des français ! Mais le permis de conduire a tellement évolué sur quasiment 100 ans, qu’il est parfois difficile d’y voir clair dans toutes les démarches qui y sont affiliées.

Quelles informations liées au permis de conduire faut-il connaître ?

Né en 1922, le permis de conduire a subi des évolutions considérables ! Le permis B est l’examen le plus populaire, et concerne près de 80% des apprentis conducteurs. L’administration française encadre strictement le passage du permis de conduire, dans un souci de plus en plus renforcé de la sécurité routière. Ainsi, quelles sont les informations liées au permis de conduire qu’il faut impérativement connaître ?

Durée de validité

Le permis de conduire sécurisé indique une durée de validité de 15 ans, mais en pratique elle est illimitée dans le temps ! Seul compte réellement le solde de points sur votre permis de conduire, qui est plafonné à 12 pour les conducteurs classiques, et à 6 pour les conducteurs en permis probatoire. 
En effet, dès lors que votre permis ne contient plus un solde suffisant de points, il est alors déclaré invalide par l’administration, et le conducteur ne peut plus prendre la route en toute légalité. Ce dernier devra alors repasser son permis de conduire ! 

A noter : soyez vigilant quant au solde de vos points sur votre permis de conduire, et n’hésitez pas à vous inscrire à un stage de récupération de points si nécessaire !

Mentions additionnelles

Des mentions additionnelles peuvent venir s’ajouter au permis de conduire classique. En effet, certaines spécificités liées à la santé du conducteur par exemple, peuvent être précisées sur le titre. L’usager doit alors respecter strictement ces mentions.

Chiffres clés du permis

Examen le plus passé en France, le permis de conduire concerne près des 2/3 des Français ! Les chiffres clés du permis s’intéressent à la fois au nombre de candidats, au pourcentage de réussite, ou encore le prix moyen de la formation ! 

Histoire du permis de conduire

Né en 1893, le certificat de capacité autorise la conduite d’un véhicule à moteur. Ainsi, l’histoire du permis de conduire s’étale sur quasiment 130 ans, parallèlement à l’histoire de l’automobile ! 

C’est en 1922 que le célèbre papier rose apparaît, mais ce n’est qu’en 1957 que le Code de la route devient obligatoire. En 1992, le permis à points est instauré en France, alors que les premiers radars viennent ponctuer la chaussée en 2003 pour contrôler le respect des réglementations. Plus récemment, la réforme de 2016 de Macron a apporté de nombreuses modifications portant réforme de l’accès à l’examen des candidats !

Peugeot - années 30

Conduite à droite

La conduite à droite est le mode de conduite le plus répandu ! Elle est induite notamment à cause des aménagements du véhicule, qui prévoit l’installation des commandes spécifiques pour une conduite à droite. Le réseau routier français est également prévu à cet effet, et les habitudes de conduite se prennent très rapidement. Il faut donc rester prudent lorsqu’on décide de conduire dans un pays étranger qui a adopté la conduite à gauche !

Pays ayant adopté la conduite à gauche

Alors qu’en France c’est la conduite à droite qui est imposée, certains états ont opté pour un autre mode de circulation ! Les pays ayant adopté la conduite à gauche sont moins nombreux, et il s’agit principalement de ceux ayant intégré à un moment de leur histoire l’empire britannique. 

London - Conduite à gauche

Véritable tradition anglaise, la conduite à gauche a été rapidement adoptée dans les colonies britanniques, pour faciliter les déplacements des colons. Alors que certains pays ont modifié leur sens de circulation à leur indépendance, d’autres ont conservé ces habitudes. Ainsi, en Europe, en Asie, en Afrique et en Océanie, on répertorie environ 35 pays qui possèdent un sens de circulation à gauche.

Le permis de conduire n’a plus de secret pour vous ?

Le permis de conduire est l’examen le plus passé en France ! Il concerne de plus en plus de candidats, même si son taux de réussite reste assez faible, face aux exigences du Code de la route. Mais un apprenti conducteur, détenteur de son fameux permis B, doit intégrer de nombreuses informations relatives à son titre !