Les panneaux de danger

Les panneaux bordent la chaussée pour donner des informations aux usagers. Cette signalisation verticale doit être facilement visible et lisible, afin de véhiculer des messages simples reconnaissables par tous. Il est indispensable de tous les connaître afin de réussir son permis de conduire !

Quels sont les différents panneaux de danger de la signalisation routière ?

La signalisation verticale que sont les panneaux peut véhiculer trois messages différents : un avertissement, une information, un signalement. Les panneaux de danger informent les conducteurs de la potentialité d’un danger, de natures diverses, à un endroit donné. Facilement reconnaissable par sa forme triangulaire, ce panneau est cerné de rouge, et contient un pictogramme noir aux différentes significations.

Le panneau de traversée d’aire de danger aérien

Apparu dans les années 1950 en France, ce panneau indique la proximité d’une aire aérienne. Il implique une réduction de vitesse de la part des usagers. Il représente un avion, et est positionné dans les zones où des aéronefs sont susceptibles de se déplacer, mais également lorsque la chaussée se trouve à moins de 4,85 mètres au-dessous d’un fond de trouée (trajectoire d’atterrissage). 
Ce panneau se trouve en général 200 mètres en amont de la zone concernée, et est implanté des deux côtés de la route pour une meilleure visibilité. Le panneau de traversée d’aire de danger aérien peut être associé à des barrières, si la zone doit être fermée en cas de traversée des aéronefs.

Le panneau de traversée d’enfants

Il indique la forte probabilité de présence d’enfants à proximité de la chaussée. En effet, les enfants sont des usagers vulnérables, qui démontrent souvent un comportement spontané et irresponsable. Ainsi, les conducteurs doivent impérativement ralentir et renforcer leur vigilance. 
Créé dans les années 40, le pictogramme représente un enfant accompagné par l’un de ses parents. Le panneau de traversée d’enfants est en général implanté à proximité des écoles et des centres de vacances, à environ 150 mètres en amont de la zone concernée.

Le panneau d’annonce de virages

Le panneau d’annonce de virages est décliné sous trois pictogrammes différents, en fonction du virage appréhendé : à droite, à gauche, successifs. Ce panneau est positionné sur la chaussée lorsque le virage n’est pas visible, lorsque le virage est difficile, lorsque le virage est long, ou encore lorsque les virages ne sont pas fréquents sur une chaussée quasiment linéaire. 
L’annonce de cette spécificité de la chaussée permet au conducteur d’adapter son allure, et de ne pas arriver trop vite dans un virage qu’il n’aurait pas bien anticipé. En effet, les virages sont la cause de 40% des accidents mortels de la route, ils nécessitent donc un comportement prudent de la part des usagers.

Le panneau de débouché de cyclistes

Constitué d’un pictogramme figurant un cycliste, ce panneau de danger vise à protéger ces usagers vulnérables. Il est implanté le long de la chaussée et indique un débouché de cyclistes à droite ou à gauche de la route, à la fin d’une piste cyclable ou d’une voie verte par exemple. 

Le panneau de débouché de cyclistes est implanté de manière différente que l’on se situe en agglomération ou non : 

C’est un panneau qui est également fréquemment utilisé dans les zones de rencontres en agglomération pour signaler la présence de vélos.

Le panneau de débouché sur un quai ou une berge

Ce panneau est constitué d’un pictogramme représentant une fin de quai et une voiture tombant dans l’eau. Même si la situation semble assez saugrenue, cet avertissement est cependant nécessaire ! Le panneau de débouché sur un quai ou une berge a pour objectif d’indiquer aux usagers la présence d’une importante étendue d’eau à proximité, parfois difficilement visible. 
Les dangers auxquels sont confrontés les usagers d’un véhicule qui tombe à l’eau sont multiples, et notamment ils risquent de rester bloqués dans l’habitacle. Les dommages causés par l’eau au véhicule sont également considérables puisqu’en général elle est considérée comme irréparable une fois repêchée.

Le panneau d’annonce de pont mobile

Même si les ponts ponctuent fréquemment la chaussée, certains sont plus dangereux que d’autres, à cause de leur caractère mobile. Le panneau d’annonce de pont mobile représente un pont qui s’ouvre entre deux berges, au-dessus de vagues. Ce panneau est souvent accompagné de barrières de sécurité, visant à interdire la traversée du pont lorsqu’il est en cours d’ouverture. 
Ce panneau est situé entre 150 et 50 mètres en amont du pont en question, qui est localisé à proximité d’un cours d’eau fortement fréquenté par les bateaux, qui nécessite parfois le soulèvement du pont.

Le panneau d’annonce de verglas fréquent

Très fréquent, ce panneau représente une voiture glissant sur la chaussée. Il est souvent accompagné d’un panonceau stipulant “verglas fréquent”. Particulièrement dangereux en hiver, ainsi que le matin et le soir, cette fine couche de glace imprégnant la chaussée diminue la capacité d’adhérence du véhicule et risque de le déstabiliser. 
Lors de la présence du panneau d’annonce de verglas fréquent, il est indispensable de réduire sa vitesse lorsque les circonstances atmosphériques le justifient, ainsi que d’éviter toute manœuvre brusque telle que le freinage violent.

Le panneau de risques de chutes de pierres

Hors agglomération, le panneau de risques de chutes de pierres n’est pas si rare ! Il représente une falaise escarpée, et des pierres qui en tombent sur la chaussée. Il indique donc la proximité d’une zone à risque de chutes de pierres, ou la présence de pierres sur la route. 
Les pierres peuvent causer d’importants dégâts sur la carrosserie, mais également sur le pare-brise. Il convient donc de ralentir son allure et rester attentif à l’état de la chaussée. Les panneaux sont situés entre 150 et 250 mètres de la zone, et des panonceaux peuvent venir préciser la longueur concernée.

Le panneau de traversée d’animaux

Le panneau de traversée d’animaux est décliné sous de nombreux pictogrammes, et peut représenter aussi bien des animaux domestiques que des animaux sauvages : 

La collision du véhicule avec l’apparition inattendue de ces animaux sur la chaussée peut provoquer de nombreux dégâts, il faut donc rester attentif. D’autant plus qu’un animal sauvage blessé peut décider de charger la voiture. En cas de contact, il convient de prévenir immédiatement les autorités.

Le panneau de dangers temporaires

Ils sont nombreux et sont positionnés de façon temporaire sur certaines portions de route. Les panneaux de dangers temporaires sont de couleur jaune, pour marquer leur caractère limité dans le temps. Ils sont souvent accompagnés de panonceaux, venant préciser le message de prudence aux usagers. 
Ainsi, c’est le cas dans une zone de travaux, d’accidents, ou d’intempéries. Dès que la situation est considérée comme terminée, le panneau est retiré. Voici quelques exemples de panneaux temporaires : 

Le panneau de danger de route inondée

C’est un panneau temporaire, facilement reconnaissable par sa couleur jaune. Le pictogramme du point d’exclamation est accompagné du panonceau “route inondée”. Le panneau de danger de route inondée est souvent accompagné d’autres signalisations ou mesures, telles que la circulation alternée ou la présence de véhicules spécifiques. 
Dans tous les cas, le conducteur doit ralentir sa vitesse, et rester attentif à son environnement. Une route inondée comporte des risques de manque d’adhérence au sol et est souvent la cause d’accidents graves.

Le panneau d’annonce de nappes de brouillard ou de fumée épaisse

Également considéré comme un panneau temporaire, le panneau d’annonce de nappes de brouillard ou de fumée épaisse est caractérisé par un fond jaune. Il représente une voiture, dont l’avant commence à disparaître dans une zone de mauvaise visibilité. 
Disposé sur la chaussée, dans le cas d’apparition de nappes de brouillard ou de fumée épaisse, il incite les usagers à ralentir considérablement, et augmenter l’espace de sécurité avec le véhicule devant, pour éviter toute collision due à la mauvaise visibilité.

En présence d’un panneau de danger, la prudence est de mise !

Les panneaux présents sur la chaussée sont les principaux indicateurs de la signalisation verticale. Ils délivrent un message au conducteur, afin que ce dernier puisse adapter sa conduite aux circonstances. Un apprenti conducteur doit impérativement maîtriser le langage des panneaux pour réussir son permis de conduire. 

Un jeune conducteur doit être capable de reconnaître au premier coup d’œil les panneaux d’interdiction, les panneaux d’obligation, les panneaux d’indication, les panneaux liés à des usagers, les panneaux d’arrêt et de priorité, les panneaux de localisation, les panneaux de direction et les autres panneaux divers.

Cette signalisation est souvent complétée par des panonceaux, situés en-dessous du panneau principal, qui viennent apporter des précisions nécessaires. Enfin, le positionnement des panneaux est fondamental, afin d’anticiper et d’adapter suffisamment tôt le comportement à avoir face au message reçu.