Les panneaux d’interdiction

Les panneaux de signalisation sont des éléments essentiels de la signalisation verticale du Code de la route. Tous les panneaux ne délivrent cependant pas le même message, et il est essentiel pour un apprenti conducteur d’apprendre à les reconnaître précisément pour passer son permis de conduire.

Quels sont les différents panneaux d’interdiction ?

Les panneaux d’interdiction sont des panneaux ronds, bordés d’un cerne rouge. Ils indiquent au conducteur une obligation immédiate, qui peut être d’origines diverses. S’adressant à tous, ou certains usagers, cette obligation doit être impérativement respectée, sous peine d’être sanctionnée d’une amende et d’un éventuel retrait de points du permis de conduire.

Le panneau de fin d’interdiction

Ce panneau annonce la fin d’une interdiction prescrite plus tôt sur la chaussée. Ainsi, en l’absence de consigne supplémentaire, les usagers pourront circuler à nouveau normalement. Ce panneau de fin d’interdiction est rond, cerné de noir, et barré d’une diagonale en son centre. Parfois complété d’un panonceau, il peut donner fin à de nombreuses interdictions, telles que :

Le panneau d’interdiction de faire demi-tour

Le demi-tour est une manœuvre commune, qui est enseignée à l’apprenti conducteur avant de passer son permis de conduire. C’est d’ailleurs une des manœuvre qui peut être sélectionnée par l’inspecteur du permis de conduire le jour J. Cependant, le demi-tour n’est pas autorisé partout, et n’importe comment. 
Le panneau d’interdiction de faire demi-tour contient un pictogramme représentant une flèche courbe, barrée d’une diagonale rouge. Si le conducteur croise ce panneau, cela signifie qu’il a interdiction de faire demi-tour sur la chaussée, jusqu’à la prochaine intersection.

Les panneaux de limitation et de fin de limitation de vitesse

C’est un fondamental ! Les panneaux de limitation et de fin de limitation de vitesse sont des indicateurs essentiels à la conduite sur la chaussée. Les limitations de vitesse servent à éviter les accidents de la route, en suggérant aux conducteurs de ralentir leur allure dans certaines zones fortement fréquentées et dangereuses. 
La fin de limitation de vitesse est signifiée aux usagers par la présence d’un panneau rond, cerné de noir, incluant la vitesse barrée d’une diagonale. A partir de cette fin de zone, les conducteurs peuvent à nouveau circuler normalement, en appliquant strictement les règles du Code de la route, au risque de s’exposer à de sévères sanctions.

Le panneau de propriété privée

Les panneaux de propriété privée sont utilisés par de nombreux particuliers, pour se réserver la jouissance d’un domaine. Or, dès que celui-ci n’est pas clôturé, il n’est juridiquement pas interdit aux usagers tiers d’y circuler librement. 
Le seul panneau de propriété privée faisant autorité, est celui délivré par la commune. Il comprend impérativement un numéro d’arrêté de la décision de privatisation, ainsi que sa date de prise d’effet. De manière générale, cela ne peut pas être une interdiction pérenne, puisqu’on considère que la privatisation d’un chemin rural et communal doit être limité dans le temps.

Le panneau de sens interdit

Très fréquent sur la chaussée, les conducteurs y sont confrontés quotidiennement. Le panneau de sens interdit est rond et entièrement rouge, et simplement composé d’un trait horizontal blanc en son centre. 
Il signifie très simplement aux conducteurs qui y sont confrontés, que la chaussée est à un sens unique de circulation. Les usagers provenant de l’autre sens de circulation, peuvent s’y déplacer normalement. Parfois muni d’un panonceau au-dessous, il peut également signifier que la circulation sur cette voie est interdite, sauf aux riverains, aux vélos ou aux motos par exemple. 

Le panneau d’interdiction d’accès aux usagers motorisés

Il arrive que certaines routes privilégient leur accès à seulement quelques catégories d’usagers pour des raisons de sécurité. Ainsi, le panneau d’interdiction d’accès aux usagers motorisés, interdit l’accès à la chaussée à ces véhicules. 
Le panneau rond cerné de rouge comprend les symboles des deux-roues et voitures, séparés par un trait rouge. Parfois, l’interdiction sera simplement portée aux deux-roues, ou à l’inverse aux voitures.

Le panneau de stationnement

Le Code de la route prévoit des mesures en matière de stationnement. Que cela soit pour des mesures de sécurité, ou de tranquillité publique, il est interdit de se garer, voire même de simplement s’arrêter, dans certaines rues. 
Ainsi, le panneau de stationnement est un panneau rond, cerné de rouge au fond bleu, et d’une diagonale rouge. Il indique aux conducteurs qu’il est interdit de stationner sur la chaussée. S’il comprend une croix rouge, cela signifie qu’il est (en plus de la précédente interdiction)  interdit de marquer un temps d’arrêt, même pour déposer un passager. 
Ces panneaux sont souvent accompagnés de panonceaux, précisant certaines dérogations pour des véhicules, ou des dates d’effet, des stationnements de type unilatéral à alternance semi-mensuelle, etc.

Le panneau de stationnement interdit sauf riverains

Afin de protéger certaines chaussées de stationnements intempestifs, et éviter la nuisance à la tranquillité publique, il n’est pas rare de croiser un panneau de stationnement interdit sauf riverains. Il se compose d’un symbole de l’interdiction de stationner, c’est-à-dire d’un panneau rond et cerné rouge, avec un centre bleu barré d’une diagonale rouge. Il est alors complété d’un panonceau indiquant « sauf riverains ». 
Parfois considérées comme discriminatoires, ces mesures sont cependant sanctionnées d’une amende sévère en cas de non-respect de la réglementation.

Le panneau d’interdiction de signaux sonores

La nuisance sonore des véhicules est un fait ! Pour y remédier, le Code de la route a prévu la mise en place du panneau d’interdiction de signaux sonores. Toujours rond et cerné de rouge, ce panneau comprend le pictogramme du klaxon, barré d’une diagonale rouge. 
La lecture de ce panneau force les usagers à ne pas utiliser leur klaxon, sauf dans la cas d’un danger imminent. Il est principalement implanté hors des agglomérations, puisque la règle de base est l’interdiction de signaux sonores en agglomération, il serait donc redondant.

Les panneaux d’interdiction et de fin d’interdiction de dépasser

Sur la chaussée, on est tous confronté régulièrement à un autre usager qui a tendance à rouler trop lentement à notre goût. Et même si le Code de la route autorise les conducteurs à se dépasser mutuellement, il existe des règles strictes pour ne pas mettre les autres usagers de la chaussée en danger au cours de la manœuvre. 
Ainsi, dans certaines conditions, un panneau d’interdiction de dépasser peut être prévu par la signalisation routière. Rond, et toujours cerné de rouge, il comprend le pictogramme de deux voitures, l’une noire et l’autre rouge. Cette obligation vaut jusqu’au panneau de fin d’interdiction de dépasser, qui est un panneau blanc représentant deux voitures noires, barrées d’une diagonale noire. 
La présence des panneaux d’interdiction et de fin d’interdiction de dépasser est souvent justifiée lorsque la chaussée offre une faible visibilité aux conducteurs, ou lorsque la route n’est pas assez longue ou large pour envisager un dépassement.

Le panneau de circulation interdite dans les deux sens

Plus rare que le panneau de sens interdit, le panneau de circulation interdite dans les deux sens est de forme ronde, cerné de rouge, et blanc en son centre. Il indique aux usagers que la circulation, dans les deux sens, est interdite sur cette chaussée. 
Il peut être positionné à proximité de parkings ou de chemins privés par exemple. Parfois, il peut être accompagné d’un panonceau qui réduit cette interdiction aux poids lourds par exemple.

Le panneau relatif au poids des véhicules

Il arrive que la circulation sur une route soit réglementée en fonction du poids des véhicules qui l’empruntent. Le panneau relatif au poids des véhicules précise à l’entrée de la chaussée l’interdiction de circuler à certains véhicules lourds, en restreignant leur accès. 
Le panneau peut être orné d’un pictogramme représentant un camion, et accompagné d’un panonceau précisant le poids interdit. Il est également possible de rencontrer des panneaux où le poids des véhicules est directement inscrit dans le cercle blanc. Ces panneaux relatifs aux poids des véhicules peuvent également préciser une interdiction de dépasser aux poids lourds.

Le panneau relatif à la longueur

A l’instar du poids des véhicules, le panneau relatif à la longueur interdit l’accès de la chaussée à certains véhicules jugés trop longs. En effet, certains gabarits sont considérés comme trop volumineux pour emprunter des routes étroites, ne permettant pas une circulation en toute sécurité. 
Le panneau est rond, cerné de rouge, et présente le pictogramme du camion, précisant en dessous au moyen d’une flèche la longueur minimale non autorisée. Mais en pratique, cette interdiction ne concerne pas uniquement les camions, mais bien tous les véhicules dépassant cette longueur.

Le panneau relatif à la largeur

De même que le précédent, le panneau relatif à la largeur interdit l’accès à la chaussée à certains véhicules jugés trop larges. En effet, cela pourrait compromettre une circulation sécuritaire dans les deux sens lorsque la route est trop étroite.
Ces panneaux ronds, cernés de rouge, précisent une largeur maximale autorisée, encadrée de deux petites flèches. Pour des raisons évidentes, ils suggèrent également une interdiction de stationner en double file le long de la chaussée concernée.

Le panneau d’arrêt obligatoire

Le panneau d’arrêt obligatoire oblige les usagers à s’arrêter en présence des forces de l’ordre. Positionné de manière fixe ou temporaire, c’est un panneau qu’on retrouve à proximité des postes de douane, de barrage de police ou de gendarmerie, et aux péages. Il oblige les conducteurs à marquer un temps d’arrêt, pour payer leur ticket de péage, ou pour permettre aux autorités de procéder à un contrôle.

Ne pas respecter les nombreuses interdictions émises par le Code de la route est passible de contraventions sévères !

Les panneaux d’interdiction sont facilement reconnaissables grâce à leur format rond, et leur cerne rouge. Ils font partie de la signalisation verticale, et précisent aux usagers ce qu’ils ne peuvent pas faire sur la chaussée. Il est impératif pour un jeune conducteur de reconnaître ces panneaux pour réussir son permis de conduire. 

La signalisation routière comprend de nombreux panneaux de signalisation, véhiculant des messages fondamentaux au conducteur. Qu’il s’agisse d’assurer sa sécurité, ou encore son confort, l’usager de la chaussée doit savoir reconnaître et différencier les panneaux de danger, les panneaux d’obligation, les panneaux d’indication, les panneaux liés à des usagers, les panneaux d’arrêt et de priorité, les panneaux de localisation, les panneaux de direction et les autres panneaux divers.

Les panonceaux, ces petits panneaux rectangulaires situés en-dessous du panneau principal, viennent également compléter le message du panneau principal. Enfin, le positionnement des panneaux a été longuement étudié par les autorité, pour permettre une lisibilité et une compréhension rapide du message par le conducteur.