Les panneaux d’arrêt et de priorité

La chaussée est parsemée de nombreux panneaux de signalisation routière. Cette signalisation verticale envoie des messages aux conducteurs, tels qu’une interdiction, une obligation, voire une indication. Un jeune conducteur doit impérativement connaître tous les panneaux du Code de la route avant de passer son examen du permis de conduire.

Quels sont les différents panneaux d’arrêt et de priorité ?

La chaussée est constituée d’intersections, de carrefours, de changements de voies, etc. Les usagers au cours de leurs trajets sont amenés à croiser de nombreux véhicules suivant des directives différentes. Les panneaux d’arrêt et de priorité sont particulièrement importants, car ils permettent de réguler ces flux, en imposant aux conducteurs de s’arrêter ou simplement de céder-le-passage, et ainsi d’éviter tout risque de collision.

Le panneau de route prioritaire

Le panneau de route prioritaire est important, car positionné en amont sur la chaussée, il permet d’apprendre aux conducteurs qu’ils sont prioritaires sur cette route. Disposé au début d’une route, ou à une intersection en particulier, il permet de connaître le régime de priorité applicable, et ainsi fluidifier la circulation. En pratique il faut rester vigilant à chaque intersection, et cela même sur une route où l’on a la priorité. 
Le panneau de route prioritaire est de forme losangique, jaune et cerné de blanc. Il existe une variante, qui est le panneau de priorité ponctuelle à une intersection. Il est de forme triangulaire, cerné de rouge et contient un pictogramme noir figurant une intersection. La priorité sur la route n’est ainsi valable qu’à la prochaine intersection. 
Bon à savoir: Lorsqu’on croise un panneau de route à caractère prioritaire hors agglomération alors la route est prioritaire sur 5 km. En agglomération en revanche elle ne sera prioritaire que sur 1 km.

Le panneau de “cédez-le-passage”

Le panneau de “cédez-le-passage” est un panneau triangulaire, la pointe tournée vers le bas, cerné de rouge et généralement accompagné d’un panonceau “cédez-le-passage”, ou indiquant la distance de l’intersection concernée. Il est également accompagné d’un marquage au sol, qui est une ligne blanche discontinue. 
Cette double signalisation a pour objectif de prévenir les conducteurs qu’ils doivent ralentir leur allure. Puis, en effectuant les contrôles visuels adéquates, ils doivent soit céder le passage aux véhicules avant de s’insérer dans une nouvelle voie, soit continuer leur trajectoire si la route est dégagée.

Le panneau de “STOP”

Le panneau de “STOP” est un panneau d’arrêt. Particulièrement répandu, il est positionné aux intersections. Il est de forme octogonale, cerné de rouge, et portant l’inscription “STOP”. La signalisation verticale est accompagnée d’un marquage au sol caractéristique, qui est une ligne blanche continue appelée “ligne d’arrêt”. 
L’usager qui est confronté à un panneau “STOP”, ainsi qu’à la ligne d’arrêt, doit impérativement marquer un temps d’arrêt de quelques secondes. Cet instant est prévu pour permettre au conducteur d’effectuer des contrôles visuels, avant de continuer sa route sur une autre voie.

Les panneaux d’arrêt et de priorité, des fondamentaux au bon fonctionnement routier !

Fort nombreux sur la chaussée, les panneaux d’arrêt et de priorité sont ceux que l’on croise le plus lors de nos trajets. Visant à fluidifier la circulation, en informant les conducteurs sur le régime de priorité à appliquer, ils sont facilement reconnaissables. Ce sont les premiers panneaux de la signalisation que tout jeune conducteur doit apprendre à reconnaître ! 

Et les autres panneaux de la signalisation routière, les connaissez-vous tous bien ? Car il est fondamental de bien distinguer les panneaux de danger, les panneaux d’interdiction, les panneaux d’obligation, les panneaux d’indication, les panneaux relatifs aux usagers, les panneaux de localisation, les panneaux de direction et les autres panneaux divers.

Soyez également attentif aux panonceaux, ces petits panneaux situés en-dessous du panneau principal, qui viennent apporter des précisions complémentaires. Enfin, le positionnement des panneaux est fondamental, afin d’anticiper et d’adapter suffisamment tôt sa conduite sur la chaussée.