Le positionnement des panneaux

Élément clef de la signalisation verticale, les panneaux de signalisation routière jonchent le domaine routier. Véritables indicateurs essentiels pour les conducteurs, ils participent à leur sécurité et à leur confort sur la route. Le positionnement de ces panneaux répond cependant à des règles strictes. En effet, pour une meilleure efficacité du message, l’aménagement de ces panneaux a été pensé sur le fondement des grands principes fondamentaux de la signalisation routière.

Comment sont positionnés les panneaux de signalisation routière ?

Pour une meilleure efficacité du message, l’aménagement de ces panneaux a été pensé sur le fondement des grands principes fondamentaux de la signalisation routière. Ainsi, le positionnement des panneaux répond aux principes de valorisation, de concentration, de lisibilité, d’adaptation et de cohérence.

Le principe de valorisation

Ce principe se base sur le fait qu’il est essentiel de positionner uniquement des panneaux jugés utiles, et qu’ils soient bien espacés entre eux, pour permettre un positionnement clair tout le long de la chaussée. De jour, comme de nuit, les messages reçus par les conducteurs doivent rester compréhensibles, et ne pas empiéter les uns sur les autres, en surchargeant les usagers d’informations.

Le principe de concentration

En cours de circulation, l’attention du conducteur sur un panneau de signalisation est fugace. Ainsi, il est essentiel de veiller à ce que sa concentration soit bien éveillée sur le message principal. Il faut donc éviter de cumuler trop de panneaux au même endroit, au risque de perdre son attention, sauf s’ils se complètent, et peuvent être assimilés ensemble. On considère qu’il est possible de se concentrer sur maximum deux symboles au même moment. Ils peuvent alors être positionnés sur un même poteau. 

Le principe de lisibilité

Au premier coup d’oeil il est impératif que le message soit compris et assimilé par le conducteur, sans effort supplémentaire de compréhension et de mémorisation. Pour cela, le positionnement répété de certaines panneaux similaires à la suite est nécessaire pour permettre une bonne assimilation de la prescription.

Le principe d’adaptation

La signalisation, et notamment les panneaux temporaires, doivent être strictement adaptés aux circonstances de la chaussée.

Le principe de cohérence

La signalisation temporaire peut fournir des prescriptions différentes de la signalisation permanente lorsque cela est justifié. Il est alors prévu de masquer la signalisation permanente au regard des usagers, pour éviter qu’ils ne soient perturbés au cours de leur trajet.

 

Message, bien reçu ?

Le positionnement des panneaux est mûrement réfléchi pour permettre aux usagers d’intégrer rapidement, et sans difficultés, les prescriptions de la signalisation routière. De jour comme de nuit, les panneaux doivent être facilement lisibles, sans confusion et sans effort de concentration, sans excès d’informations et en toute cohérence, pour assurer la sécurité des conducteurs. 

Les panneaux de la signalisation routière n’ont plus de secret pour vous ? Reconnaissez-vous bien les panneaux de danger, les panneaux d’interdiction, les panneaux d’obligation, les panneaux d’indication, les panneaux de direction, les panneaux relatifs aux usagers, les panneaux d’arrêt et de priorité, les panneaux de localisation et les autres panneaux divers ?

Sinon un petit exercice de mémorisation s’impose avant de passer votre examen du permis de conduire ! Et n’oubliez pas les panonceaux, situés en-dessous du panneau principal, qui viennent apporter des compléments nécessaires à la prescription.

Enfin, le positionnement des panneaux est fondamental, car l’implantation sur la chaussée de la signalisation doit permettre aux usagers de recevoir les messages qui leur sont destinés suffisamment tôt pour adapter leur conduite aux circonstances.