Comprendre les cours de code de la route

Que vous passiez le permis moto, votre permis b, ou votre permis C, il y a une épreuve que vous ne manquerez pas : c’est l’examen du code de la route. Car oui, avant de passer l’examen du permis de conduire, c’est bel et bien aux cours de code que vous devrez vous mesurer. Que vous décidiez de passer le permis en conduite accompagnée, supervisée ou en accéléré, passer le test du code est indispensable pour intégrer les règles élémentaires de la conduite sécurisée !

panneaux signalisation accumulation

Les cours de code avec Roule Raoule

L’apprentissage de la conduite dépend pleinement du code de la route. Et pour vous faciliter la vie, passer le code en ligne, c’est désormais possible avec l’auto-école Roule Raoule. Pour réviser le code de n’importe où, et n’importe quand, cette solution séduit de plus en plus de candidats. Afin d’apprendre le code à votre rythme et de tout comprendre des différentes thématiques qui vous attendent le jour de l’examen, c’est peut-être bien ça qu’il vous fallait ! Avec un suivi personnalisé, vous apprenez tous les points à connaître. Et chaque thème est important : alors, pour réussir son code, place à la concentration.

Les règles de circulation routière

Apprendre à conduire n’est pas inné. Lorsque vous prenez la route, vous devez impérativement suivre les règles de circulation routière. Ce sont elles qui donnent aux conducteurs toutes les informations nécessaires pour qu’ils puissent adapter leur conduite à l’environnement, et ainsi garder leur permis à points intact ! Et avant de suivre vos cours de conduite en compagnie de votre moniteur d’auto-école et de passer l’examen du permis de conduire, c’est bel et bien grâce au code que vous devez intégrer les règles les plus essentielles. Lorsque vous passez les cours de code en ligne avec votre école de conduite, vous apprenez tout de la signalisation, des panneaux routiers, des marquages au sol, de la vitesse maximale, des règles de croisements et de dépassements, des intersections, des règles de priorité, de la conduite automobile en conditions difficiles ou encore des règles de stationnement. Et oui, les règles à retenir sont nombreuses ! Alors, allons-y étape par étape.

La signalisation routière

C’est sans doute là que tous les candidats qui passent le code ont le plus de mal. Et pour cause, il existe une multitude de règles liées à la signalisation. Puisque votre sécurité (et les points du permis) en dépend, pour bien comprendre, commençons par différencier la signalisation verticale de la signalisation horizontale.
La signalisation verticale, ce sont les panneaux de signalisation. Elle permet de signaler une interdiction ou une obligation (panneaux d’interdiction ronds), d’avertir d’un danger (panneaux triangulaires), et d’indiquer une direction (en forme de flèche). Vous avez également des panneaux d’arrêt, de priorité et de localisation, qu’il est impératif de savoir reconnaître. Mais il n’y a pas que la forme qui permet de comprendre les panneaux. Les couleurs jouent également un rôle :

  1. Les panneaux rouges donnent une interdiction ou signalent un danger
  2. Les panneaux bleus signalent une obligation ou une indication
  3. Les panneaux jaunes sont des signalisations temporaires
  4. Les panneaux verts, blancs ou marrons indiquent une localisation ou une direction.

Côté circulation horizontale, vous retrouverez le marquage au sol, symbolisé par des flèches et des inscriptions sur la route. Ils vous permettent de délimiter la chaussée, de comprendre quand vous pouvez dépasser, de reconnaître une intersection, de donner des directions ou des repères ou de vous indiquer quand vous devez céder le passage (lignes STOP, feux tricolores ou Cédez-le-passage).
En fonction de la couleur du marquage, les informations communiquées sont différentes. A noter que lorsque vous voyez un marquage jaune au sol, il aura la priorité sur le marquage blanc.
Lors de vos leçons de conduite, vous apprendrez également tout de la signalisation lumineuse, parmi laquelle figure principalement le feu rouge. En bref, si vous en doutiez encore, la signalisation vous accompagnera pour un bon bout de temps lors de vos cours de code en ligne !

Les règles concernant le conducteur

Pour prendre la route, l’usager doit être en état de conduire. Et en effet, de nombreux facteurs physiques et psychologiques jouent un rôle important dans la capacité que vous avez à conduire. Concernant les facteurs physiques, pour être apte à prendre le volant, vous devez vous assurer que votre vue et votre ouïe sont vous permettent de rouler sans risque. Attention également aux diverses substances que vous ingérez avant de prendre la route. Les médicaments, la drogue et l’alcool ont des effets néfastes sur votre réactivité et votre capacité à prendre des décisions clairvoyantes sur la route. Prenez également garde à certains facteurs physiologiques, tels que la fatigue, le stress, l’excès d’émotions, ou encore le manque de concentration (téléphone qui sonne, GPS, radio…) qui peuvent vous porter préjudice sur la route. Et attention aussi aux effets de la vieillesse, qui peuvent parfois impacter la vigilance au volant !

Tout comprendre de la route

Lorsque vous êtes sur la route, vous devez comprendre l’environnement dans lequel vous évoluez. Par exemple, pour conduire sur l’autoroute, il est essentiel de tout savoir sur les jonctions et les bifurcations, les limitations de vitesse, les distances de sécurité, les voies de sorties, les péages ou encore les voies d’insertions. Vous devez aussi savoir comment réagir en cas de pannes sur l’autoroute, et où se situent les bornes d’appel d’urgence.
Et sur chaque type de voies que vous prenez, pour que votre conduite soit parfaitement adaptée, il existe des spécificités à connaître. Routes nationales, routes départementales, routes communales ou encore routes forestières : vous devez ajuster votre conduite à l’environnement dans lequel vous vous déplacez.
Dans la même idée, vous apprendrez à traverser des zones dangereuses. Il s’agit principalement des zones où les transports en commun sur rails (tram ou train) circulent, les passages à niveau, les tunnels ou encore les chantiers. Les routes étroites et sinueuses, les virages en lacets, la présence d’obstacles sur la chaussée sont également des éléments qui nécessitent une diminution de votre vitesse.
Et lorsqu’on parle de route, pour réussir à adapter sa conduite, il est également utile de parler de revêtement. En effet, votre façon de conduire sera différente en fonction du type de chaussée : vous pourrez rouler de façon plus sécurisée sur une route bitumée, là où les routes gravillonnées glisseront davantage et nécessiteront une vigilance accrue.
De plus, vous devrez être capable de prendre le volant quelles que soient les conditions météorologiques. Il est essentiel de connaître les comportements qui sont attendus et savoir comment adapter l’éclairage et la vitesse. De nuit, puisque la visibilité n’est pas optimale, le conducteur doit également savoir comment ajuster sa conduite. Le jour de l’examen du permis de conduire, l’examinateur sera peut-être amené à vous poser des questions à ce sujet. Alors, tenez-vous prêt !

Tout comprendre sur les usagers

Lorsque vous obtenez votre permis auto et que vous commencez à conduire, vous n’êtes pas seul sur la route ! En tant que jeune conducteur, vous devrez apprenez à évoluer avec d’autres usagers : piétons, automobilistes, cyclistes, motocyclistes… Le candidat doit alors apprendre à vivre avec eux, et à se déplacer en toute sécurité. Pour cela, plusieurs règles sont à intégrer :

  1. Au volant de votre voiture, vous devez toujours céder le passage aux piétons
  2. En tant que conducteur, vous devez respecter les diverses zones qui sont spécifiquement dédiées aux cyclistes : c’est le cas notamment des bandes cyclables, ou encore des sas aux feux rouges
  3. En présence de cyclistes sur la chaussée, vous devez être prudent : adaptez votre vitesse et respectez les distances de sécurité lorsque vous dépassez
  4. En présence de deux-roues (motocyclettes ou cyclomoteurs), vous devez également redoubler de vigilance : faites attention aux mouvements brusques ou aux deux roues qui se déplacent entre les files
  5. Au cœur des agglomérations, les bus sont toujours prioritaires et vous ne pouvez pas emprunter leurs voies de circulation
  6. Si vous voyez un véhicule d’intervention d’urgence avec un gyrophare et un signal sonore, sachez qu’il est également prioritaire : mettez-vous sur le côté afin de le laisser passer facilement.

Les points à connaître côté mécanique pour le permis voiture

Au volant de votre véhicule, il y a quelques éléments fondamentaux à connaître concernant la mécanique auto. Fonctionnement du moteur, des feux, état d’usure des freins, des roues, des pneus, systèmes de ventilation ou encore de désembuage sont des éléments sur lesquels l’examinateur pourra vous poser des questions le jour de votre examen du permis de conduire. Durant vos cours de code en ligne, ce sont également des points qui vous seront enseignés. Et parmi les défis du code, vous devez tout comprendre de votre tableau de bord. Et là, il y en, des choses à connaître…

  1. Que représentent les voyants lumineux ?
  2. Que signifient leurs couleurs ?
  3. Qu’indiquent les différents compteurs ?
  4. Comment lire la jauge de carburant ?

Au cœur de l’habitacle, après le tableau de bord, c’est au tour de la boite de vitesses et du pédalier de vous révéler leurs secrets : fonctionnement de la boite automatique et manuelle, du point mort, de l’embrayage, de l’accélérateur et de la pédale de frein vous seront alors enseignés !

La sécurité à bord

A bord d’une voiture, le conducteur a de grandes responsabilités. Il doit faire en sorte de ne pas représenter un danger pour les autres usagers et d’assurer également la sécurité de ses passagers. L’aide aux victimes fait désormais partie des questions qui sont posées au code de la route. Le conducteur doit alors savoir protéger la zone de l’accident, apporter son aide aux éventuelles victimes, alerter les secours et apporter les premiers secours aux blessés. Et pour cause, 50% des accidents mortels sont subis par les véhicules de tourisme.  Alors, il faut savoir agir. Et pour y parvenir, le conducteur doit connaître les différents types de collisions qui existent ou encore les conséquences des chocs frontaux.
Et pour protéger les passagers à bord du véhicule, vous devrez également tout connaître des dispositifs de sécurité, tels que la ceinture de sécurité, les différents types d’airbags ou encore les sièges pour enfants. Car la sécurité des enfants à bord est effectivement un enjeu conséquent : verrouillage des portes et surveillance accrue seront alors absolument incontournables.
Et pour passer le code, vous devrez également tout connaître de la sécurité et de la prévention routière. L’essentiel, c’est de comprendre les conséquences de certains comportements dangereux au volant (téléphoner ou encore fumer, par exemple). Mais ce n’est pas tout !
Vous devez également intégrer les moindres détails concernant les distances de sécurité et les espaces latéraux de sécurité : pour ne pas représenter un danger sur la route, les règles à connaître sont nombreuses…

Quid de l’écologie à bord ?

On le sait, l’écologie est un enjeu présent partout ! Elle doit désormais rythmer nos vies : et rouler en voiture ne déroge pas à la règle. Alors, il est de votre devoir d’intégrer l’éco-conduite l’écomobilité au cœur de vos déplacements : autopartage, intermodalité ou encore conduite alternée ne doivent plus avoir le moindre secret pour vous. Et cette responsabilité écologique passe aussi par le choix du carburant de votre voiture : essence, diesel, hybride, électrique ? En fonction du type de déplacements que vous effectuez, veillez à bien comprendre les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux. Et pour vous encourager, vous pourrez compter sur les bonus écologiques assignés par l’Etat, ou encore sur la prime à la conversion !

Les documents administratifs

Oui, les documents administratifs sont partout. Même au volant, vous n’y couperez pas ! Entre le permis de conduire en lui-même, la carte grise, la vignette du contrôle technique ou encore votre attestation d’assurance, vous aurez de quoi faire. Ces documents obligatoires ne doivent jamais vous quitter lorsque vous roulez, c’est impératif ! Vous devez également tout comprendre du fonctionnement du permis probatoire, du permis provisoire et du permis à points, et des conséquences qui surviennent si vous en perdez trop : stage de récupération de points, suspension de permis, annulation du permis… Mais puisque vous connaîtrez tout de la sécurité routière, ça n’arrivera pas !

Comprendre la législation française et européenne

Lorsque vous êtes au volant, vous devez connaître les différentes infractions liées au code de la route qui entrainent un retrait de points (stationnement, entrave à la circulation, excès de vitesse…), mais aussi les délits (délits de fuite, absence de permis, conduite sans assurance…). Mais ça ne s’arrête pas là : puisque vous serez certainement amené à y circuler, vous devez aussi connaître les lois européennes, mais également tout connaître des nouvelles lois comme la loi Macon. Hé oui, nul n’est censé ignorer la loi !

Passer le code et s’entrainer avec Roule Raoule

Avant de débuter votre formation à la conduite et de passer le permis, pour suivre les cours de code et l’obtenir rapidement, c’est la pédagogie qui prime ! En révisant votre code sur internet, fini les cours de code en salle : grâce à la formation en ligne, vous suivez vos leçons de code d’où vous voulez et quand vous le souhaitez, et vous vous assurez d’être dans les meilleures dispositions pour intégrer toutes les informations essentielles à votre réussite ! Nos enseignants répondent à toutes vos questions, et vous pouvez passer vos tests de code en ligne pour vous entraîner. De cette façon, le jour de l’examen, vous n’aurez pas mauvaises surprises. Qui a dit que passer son code était compliqué ?