Signalisation routière

Lors des cours de code suivis par les apprentis conducteurs pour l’obtention du Code de la route, une attention particulière est accordée à la signalisation routière. Cet ensemble d’éléments visibles sur la chaussée par les conducteurs, délivre un certain nombre d’informations et de règles à respecter, afin d’assurer la sécurité de tous sur la route.

Quels sont les différents éléments de signalisation routière ?

Le Code de la route français a mis en place une signalisation routière spécifique, composée de panneaux, de marquage au sol, mais également de signalisation lumineuse, permettant d’édicter de nombreuses règles de circulation aux usagers.

Élément de signalisation verticale

Pour parler concrètement, un élément de signalisation verticale est un panneau de signalisation. Un peu partout sur la chaussée, ils véhiculent de nombreux messages aux usagers. En fonction de leurs formes et couleurs, ils répondent à trois fonctions différentes :

Marquage au sol (signalisation horizontale)

A l’inverse des panneaux de signalisation, le marquage au sol est considéré comme une signalisation horizontale, car inscrite directement sur les voies de circulation. Structuré de signaux aux couleurs variées, il est important de connaître leur langage. Ainsi, principalement composé de lignes, flèches, mots et dessins au sol, peints en jaune, blanc ou encore bleu, le marquage au sol délivre des informations qui doivent être impérativement respectées par les conducteurs.

Signalisation lumineuse

En complément des signalisations verticale et horizontale, vient la signalisation lumineuse. Elle a pour objectif principal de gérer les flux de circulation des usagers. Les éléments de cette signalisation sont en général localisés à des intersections, comme les feux tricolores par exemple. Ils permettent également un dialogue entre conducteurs et les autres usagers tels que les piétons, en offrant à ces derniers des instants de passages privilégiés.

Signalisation sur les véhicules

Plus particulière, la signalisation sur les véhicules est apposée sur des camions spécifiques, et permet de fournir des informations aux autres usagers. En général, ces signalisations sont disposées sur des gros véhicules de chantier, et permettent aux autres conducteurs de s’adapter à eux. 
Par exemple, ces signalisations peuvent indiquer que le camion en question est de dimensions particulièrement larges. A savoir que ce sont des véhicules qui circulent relativement peu, puisque leur véritable usage se situe sur un chantier. Cependant, lorsqu’ils abordent la chaussée, les autres conducteurs doivent démontrer une attitude particulièrement vigilante à leur contact.

Autres formes de signalisation

D’autres formes de signalisation peuvent apparaître régulièrement sur la chaussée, mais de manière temporaire. C’est le cas lors de travaux, ou d’un accident de la route par exemple. Cette signalisation indique aux usagers de modifier, ou ralentir leur allure en considération d’une situation spécifique. 
Ces panneaux temporaires sont disposés sur la chaussée, ou sont dispensés directement par des agents. Ils sont maintenus sur la route jusqu’au retour d’une situation considérée comme normale sur cette voie. Dès lors qu’ils sont maintenus, ils prévalent sur la signalisation permanente. En pratique, ces modifications qui révèlent une situation inhabituelle doivent être impérativement respectés par les usagers pour des questions de sécurité.

Changement et renouvellement des éléments de signalisation

Le réseau routier fait sans arrêts l’objets de changements et de modifications. En effet, les règles appliquées à certaines voies peuvent évoluer, en considération de la législation, ou pour des raisons de sécurité spécifiques. En bref, les panneaux du réseau routier sont fréquemment changés. Le coût des travaux revient intégralement à l’État, et peut représenter plusieurs millions d’euros. L’exemple le plus parlant est le changement de limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes départementales ! 

A retenir : la législation française du réseau routier répond à un souci d’uniformisation européenne, visant à standardiser petit à petit la voirie en Europe.

La signalisation routière, cours fondamental du Code de la route !

L’apprentissage de la signalisation routière est un chapitre fondamental des cours du Code de la route. Véritable langage des usagers de la route, composée de panneaux mais de nombreux autres éléments, la signalisation permet d’assurer la sécurité au cœur de la circulation routière
Répondant aux exigences de la législation française et européenne, ces usages permettent au conducteur d’adapter sa conduite aux circonstances de la chaussée, tout en adoptant une conduite respectueuse de l’écologie
En révisant consciencieusement cette partie importante du Code de la route, les apprentis conducteurs pourront obtenir facilement les documents administratifs indispensables à l’obtention du permis de conduire en France.