Le conducteur

Le conducteur est responsable de la maîtrise de son véhicule, mais également de ses réflexes, afin d’assurer la sécurité de tous sur la chaussée. C’est pourquoi, il est important de s’assurer que l’on est maître de soi-même et de sa voiture avant de prendre la route ! 
A travers l’étude des cours du Code de la route, on se rend compte que de nombreuses règles imposent une certaine conduite au conducteur. Car seule une parfaite maîtrise de ses sens lui permettra d’acquérir la vigilance nécessaire en cas de danger sur la voie !

Mais quelles sont les responsabilités du conducteur sur la chaussée ?

Loin d’être seul sur la route, le conducteur est responsable de son comportement envers les autres. La règlementation française est stricte à son égard, et au regard de certains critères pouvant altérer sa capacité de concentration et de réactivité, il lui est parfois interdit de prendre le volant. Ainsi, il est important de s’assurer que l’on est apte à conduire, avant de démarrer le moteur de sa voiture !

Être en état de conduire

Qu’est-ce que signifie être en état de conduire ? Cela veut dire qu’un conducteur doit être capable de maîtriser son véhicule en toutes circonstances, et adapter sa conduite aux situations qui se présentent à lui. Le but ? Assurer sa sécurité et celle des autres usagers ! 
Mais comment sait-on si l’on est en état de conduire ? Pour ce faire, le Code de la route impose au conducteur d’évaluer son bon état physique et mental avant de prendre la route. Ainsi, si certains critères sont rapidement identifiables, d’autres sont plus compliqués à analyser : 

Le conducteur peut réclamer un examen médical : Lorsqu’un conducteur ne se sent plus capable de conduire, ou qu’il rencontre une altération de ses sens, il lui est recommandé de réclamer un examen médical. L’incapacité de conduire alors confirmée par un médecin, peut donner suite à un retrait du permis de conduire par l’administration compétente.

Effets de l’alcool et de la drogue sur la conduite

Conduire un véhicule est une véritable responsabilité qui pèse sur les épaules du conducteur. La vitesse que la conduite génère, ainsi que la vigilance qu’elle suscite, requiert de l’automobiliste qu’il soit en parfait contrôle de lui-même. Ainsi, certaines substances pouvant altérer ses capacités rendent la prise du volant interdite car elles altèrent la prise de décision.
Dans les faits, les effets de l’alcool et de la drogue sur la conduite sont considérables. Leur consommation est une prise de risque considérable, sévèrement sanctionnée par le retrait de points, voire un retrait du permis, mais également d’une amende, voire d’une peine de prison dans certains cas. 

La prise de stupéfiants : la prise de drogues au volant est strictement interdite en France. Ces substances illégales provoquent des réactions inattendues, et dangereuses chez les conducteurs. Ne ressentant plus la notion de danger, et se laissant parfois aller à une attitude euphorique, ces individus représentent un vrai danger pour eux-mêmes, mais également pour les autres usagers. Cette consommation illégale est très sévèrement sanctionnée par la loi.

État psychologique du conducteur

Au-delà de son état physique, l’état psychologique du conducteur est également au cœur des préoccupation des pouvoirs publics. Plus difficilement décelable, il s’agit d’informer les individus sur les dangers qui peuvent être encourus. 

L’état hyper émotionnel : un individu sous l’emprise d’émotions intenses, telles que la tristesse, ou l’euphorie, est un conducteur particulièrement déconcentré. Submergé par ses émotions, il est dans un état psychologique de fragilité au volant. Son attention n’est alors portée que sur cette sensation, et ne tient pas compte des informations de la chaussée.

L’importance d’être un conducteur responsable sur la chaussée

Sur la route, le conducteur doit être en parfaite maitrise de ses capacités physiques et psychologiques pour assurer la sécurité de tous les usagers. La concentration, la vigilance, et la maîtrise de la mécanique de la voiture, sont indispensables. 
Restant attentif à la signalisation routière, à une conduite en respect avec l’écologie, et aux panneaux qu’il croise, le conducteur doit respecter les règles de la sécurité routière mises en place par la législation française et européenne. Une infraction à ces obligations peut entrainer une perte de ses documents administratifs, comme le retrait du permis de conduire.