Croisements difficiles et impossibles

Au cours de sa carrière de conducteur, chaque automobiliste est à un moment ou un autre confronté à des situations particulières qui demandent de l’adaptation. C’est le cas de certains croisements et dépassements qui sont parfois difficiles, voire impossibles.

Que faire lorsque l’on se trouve face à un croisement difficile ou impossible ?

Le réseau routier est généralement conçu pour permettre à deux véhicules de se croiser en sens inverse. Cependant, la configuration de l’espace ou un obstacle sur la chaussée peuvent parfois restreindre les possibilités et compliquer les croisements.

Il faudra alors tenir compte de la position de chaque véhicule sur la voie, de leurs gabarits respectifs et de la configuration des lieux pour juger du quel aura la priorité.

Quoi qu’il en soit, il faudra faire preuve d’adaptabilité, de sang-froid et bien entendu de courtoisie.

Croisement : les règles à connaitre

Dans les cas classiques, la chaussée est étudiée pour permettre à deux véhicules de se croiser naturellement sans avoir à faire de manœuvre particulière. Vous circulerez donc sur la voie la plus à droite afin que les véhicules vous faisant face vous croisent en passant à votre gauche. Inutile alors de vous déporter ou de ralentir votre allure, vous pouvez continuer votre route normalement.

Croisement

Toutefois, si la chaussée se rétrécit ou se trouve encombrée par un quelconque objet, soyez attentifs, ralentissez et préparez-vous à traverser ce croisement difficile, voire impossible.

Les croisements difficiles

Les croisements difficiles sont dans la majorité des cas liés à un rétrécissement de la chaussée ou à un obstacle sur celle-ci.

Il existe alors plusieurs cas de figure :

  • La chaussée est rétrécie des deux côtés : c’est alors le véhicule le plus encombrant qui devra céder le passage. Cette règle ne s’applique cependant pas aux véhicules de transport en commun et aux véhicules d’urgence en cours d’intervention qui ont toujours la priorité.
  • La chaussée est rétrécie sur un seul côté : dans ce cas, c’est le véhicule qui est gêné par l’obstacle qui devra alors laisser la priorité à celui qui circule normalement sur sa voie.
  • La chaussée présente un fort dénivelé : dans ces conditions, peu importe la catégorie des véhicules, c’est celui qui descend qui devra faciliter le passage et laisser la priorité.

Les croisements impossibles

Dans certains cas, le croisement est tout simplement impossible. La chaussée étant trop étroite, deux véhicules ne peuvent en aucun cas se trouver côte à côte.

croisement impossible

Si cela arrive, il faudra alors faire quelques manœuvres pour se sortir de cette situation. Vous devrez alors être capable de déterminer lequel des véhicules a la priorité pour savoir lequel des deux devra engager les manœuvres.

Le principe est simple. C’est le véhicule le plus maniable qui doit alors manœuvrer.

Prenons quelques exemples :

  • Une voiture en croise une autre tractant une remorque. C’est le véhicule sans remorque qui devra engager les manœuvres ;
  • Une voiture croise un camion. C’est toujours la voiture qui devra manœuvrer pour sortir de cette situation 
  • Un camion croise un autobus, c’est le camion qui devra faire en sorte de dégager le passage.

Lors de croisements impossibles sur une chaussée présentant un dénivelé, et à maniabilité équivalente, c’est le véhicule qui descend qui devra entamer les manœuvres.

Si toutefois vous vous retrouvez dans une situation ou ni l’un ni l’autre des usagers ne peut revendiquer la priorité, il faudra alors faire preuve de courtoisie et vous arranger avec celui vous faisant face en cherchant son regard.

Adaptez votre allure

Devant une situation complexe ou inhabituelle, il est primordial d’adapter votre allure. Lors d’un croisement difficile ou impossible, il peut être difficile de juger du gabarit du véhicule vous faisant face. Pour éviter tout risque d’accrochage, vous devrez alors ralentir considérablement votre allure et, dans le cas d’un croisement impossible, vous arrêter totalement. Ainsi, vous pourrez prendre le temps de juger de la situation pour agir de la meilleure façon. N’oubliez pas de réaliser tous vos contrôles visuels avant de ralentir ou de vous stopper pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers.

Revoir les types de croisements et de dépassements avec Roule Raoule

Lors de vos cours de Code de la route et de conduite, vous serez amené à devoir penser à vos actions à réaliser dans des situations complexes afin de vous préparer au jour où vous prendrez seul le volant. Pas de panique, votre moniteur sera là pour vous conseiller et vous mettre en confiance pour savoir appréhender ce type de situation.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les croisements et les dépassements, nous vous invitons à visiter nos autres pages sur ce sujet.