Le stationnement en bataille

Dans l’épreuve du permis de conduire, le candidat devra effectuer deux manœuvres obligatoires. Il est impératif de s'entraîner pour réussir son stationnement le jour de l’examen !

Comment bien réussir son stationnement en bataille ?

L’exercice de ces deux manœuvres est obligatoire. Parfaitement réussies, elles ne donnent cependant pas accès à des points spécifiques lors du passage du permis, mais contribuent à l’évaluation globale. Par contre si elles sont mal réalisées, elles peuvent donner lieu à une note éliminatoire !
La première manœuvre qui sera demandée au cours de l’évaluation est imposée par l’inspecteur du permis de conduire. La deuxième est laissée au choix du candidat, qui doit veiller à sélectionner une manœuvre facile qu’il maîtrise correctement. 
Les manœuvres qui peuvent être demandées au cours de l’examen sont nombreuses, en voici la liste : 

Les précautions essentielles à prendre lors d’un stationnement

Toutes les manœuvres répondent de manière générale à plusieurs règles, qui doivent être strictement appliquées en matière de sécurité. 
Ainsi, le futur conducteur, lors du passage de son examen du permis, doit impérativement : 

Au cours de la manœuvre en elle-même, le véhicule doit impérativement circuler à allure très lente, en entrée et en sortie de stationnement. Un stationnement se pratique en première vitesse, pas au-delà. 
Le volant se braque et se contre braque rapidement, en gardant une allure très lente, pour apprécier la précision de la manœuvre. Au cours du processus de stationnement, le candidat doit constamment procéder aux contrôles avant et arrière en alternance, afin d’appréhender toute arrivée de véhicule.

Les spécificités du stationnement en bataille

Pour se garer en bataille, le candidat doit appliquer certaines mesures spécifiques pour réussir à se garer convenablement : 

Le rangement en bataille n’a plus de secret pour vous ?

Cette manœuvre relativement classique et comportant peu de difficultés est fréquemment demandée au candidat lors du passage de son permis de conduire. Au même titre que le stationnement en épi, ces manœuvres sont facilement réalisables avec de l’exercice. A l’inverse, le créneau est un stationnement davantage craint par les candidats, et réclame plus de pratique. Il en est de même pour le stationnement rue en pente qui réclame des mesures de prévention supplémentaires afin d’assurer la sécurité des autres usagers.