Importance de la sécurité routière sur le résultat du permis de conduire

Le nouveau système de notation du permis de conduire et d’évaluation des candidats est venu renforcer l’importance accordée au respect de la sécurité routière sur le résultat de l’examen.

Bien connaître les principes de sécurité routière pour réussir son permis de conduire !

Depuis la réforme du permis de conduire, maîtriser correctement son véhicule et les notions de conduite n’est plus suffisant pour obtenir son permis. En effet, l’importance de la sécurité routière sur le résultat du permis de conduire est désormais strictement contrôlé par les inspecteurs. Ainsi, les capacités du candidat à s’adapter aux situations routières en toute sécurité sont primordiales.

Un contrôle accru du comportement du candidat face aux notions de sécurité routière

La grille d’évaluation du permis de conduire permettant de mettre en évidence tous les axes d’évaluation du candidat n’est pas suffisante en elle-même pour contrôler tous les acquis. En effet, évaluer un futur conducteur ne consiste pas uniquement en un remplissage de cette grille, case par case.

Ce schéma de notation, répondant à la matrice GDE, est en fait un référentiel sur lequel se base l’inspecteur du permis de conduire. En pratique, au-delà de la maîtrise des aspects purement didactiques à cocher sur le document CERFA, l’instructeur accorde tout autant d’importance à l’attitude générale du candidat. 

Ainsi, au travers de longues phases d’observation, l’évaluateur va juger de l’importance accordée au respect de la sécurité routière par l’apprenti conducteur. C’est l’accumulation des points, via une attitude générale, qui va lui permettre d’obtenir son permis de conduire.

Savoir évaluer le risque

Ce principe fondamental de la sécurité routière doit être impérativement maîtrisé par le candidat le jour de l’examen. En effet, la bonne gestion de son véhicule, sans intégration de la notion de danger sur la route, n’est pas suffisante pour obtenir son permis de conduire.

Le candidat doit être capable, tout le long de son épreuve, de faire preuve de prudence et de mesure, démontrant une fine analyse du danger sur la route. En effet, face à une situation donnée, il doit être capable de quantifier le risque afin de l’éviter. Son attitude générale de conducteur responsable et respectueux des autres usagers sur la chaussée est fondamentale.

Démontrer des capacités d’anticipation

L’anticipation du danger par un futur conducteur est également analysée par l’inspecteur du permis du conduire. En pratique, si le candidat est interrogé à l’oral au cours de son examen, il doit être capable d’expliquer pourquoi, face à telle situation, les notions de sécurité routière appellent à la prudence.

En effet, sa juste capacité d’analyse des situations sur la route, lui permet d’anticiper la survenance d’un événement et d’adapter son mode de conduite, en ralentissant par exemple. Il doit être capable d’analyser un contexte global et de garder sa vigilance ouverte sur tous les événements qui l’entourent.

Posséder une conduite adaptable aux événements

Suite à l’analyse d’une situation jugée dangereuse, l’adaptation de la conduite par le candidat démontre son analyse et sa capacité à faire face au risque. Cela peut se concrétiser par un ralentissement de la vitesse du véhicule, ou encore un positionnement du pied droit au-dessus de la pédale prêt à freiner, voire encore la main droite prête à actionner les feux de détresse. 

Chaque geste sécuritaire observé au cours de l’évaluation est capable de traduire une approche respectueuse des principes de la sécurité routière. De manière générale, cette attitude ne permet au candidat de remporter que deux points dans son évaluation. Seulement, c’est en démontrant l’importance qu’il accorde à la sécurité routière dans ses décisions de conduite, qu’il obtiendra un avis global favorable.

Un avis favorable au permis de conduire grâce à une attitude respectueuse de la sécurité routière

Tout au long de son évaluation, le candidat doit être capable de prouver à l’inspecteur qu’il accorde un intérêt primordial aux notions de sécurité routière. C’est des petits gestes sécuritaires, face à une bonne analyse en anticipation d’une situation risquée, et une adaptation de la conduite, qui vont conduire le futur conducteur à obtenir un avis favorable.
Ainsi, au-delà des quatre compétences évaluées de la grille d’évaluation du permis, l’évaluateur va contrôler de façon constante le moindre geste du candidat, afin d’évaluer son anticipation et adaptation au risque sur la route. En effet, même en démontrant une parfaite maîtrise de son véhicule et des règles de conduite, un apprenti conducteur faisant preuve d’imprudence récoltera à coup sûr une faute éliminatoire. Le moniteur d’auto-école pourra aider son élève à se sensibiliser à ces notions en se préparant convenablement au cours de l’examen blanc du permis de conduire.